Monument funèbre Spinola Rhingrave (1717)

Lieu : Eglise Notre-Dame de la Chapelle, Bruxelles, Chapelle du Saint-Sacrement

Auteurs : Pierre-Denis Plumier (1688-1721), sculpteur, Jean-André Anneessens (1687-1754), architecte

Le monument fut commandé au sculpteur Pierre-Denis Plumier et à l’architecte Jean-André Anneesens,  par Albertina Isabella Rhingrave, Comtesse de Bruay, en 1716.

Couverture tirée de  https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bruxelles-Notre-Dame-de-la-Chapelle.jpg

en bref

Le monument fut commandé au sculpteur Pierre-Denis Plumier et à l’architecte Jean-André Anneesens,  par Albertina Isabella Rhingrave, Comtesse de Bruay, en 1716.

Suite au décès de son mari Filippo Carlo Spinola, Comte de Bruay, survenu en 1709 après une vie passée au service de la couronne d’Espagne dans les guerres contre la France, mais surtout après la disparition prématurée de son fils unique Giacinto Cosimo Gabrielle Giuseppe à Donai en 1712, elle  décide de faire ériger un monument sépulcral où elle pourra rejoindre son mari et son fils afin d’y être ensevelie, en mémoire  de la geste d’une si noble famille.

Le sépulcre aurait dû également recevoir la dépouille de son beau-père, Carlo Ippolito Filippo Spinola, Gouverneur de Lille, fait Chevalier de la Toison d’Or par Charles II, Roi d’ Espagne,  pour mérites de guerre. Malheureusement seul le corps d’Albertina y trouva le repos, tandis que les corps de son mari et de son fils demeurèrent, de façon provisoire puis permanente, dans leur sépulture de l’église des Pères Carmes déchaux de Bruxelles. Quant à la dépouille de Carlo Ippolito Filippo Spinola, nous ignorons jusqu’à aujourd’hui son lieu de sépulture.

Description de l’œuvre par Mario Battistini : « …la composition, complexe et inhabituelle, nous montre la statue du Temps, sculpture maîtresse qui embellit l’ensemble, personnifiée par un vieil homme tenant dans ses mains un médaillon représentant Filippo Carlo Spinola, qu’il semble vouloir livrer à la statue de la Célébrité alors que la statue de la Mort veut s’en emparer. Agenouillée en prière, proche du médaillon, on trouve la statue de la comtesse Albertina Isabella, statue qui, comme celle de la Célébrité, est de facture médiocre. Le groupe, et le buste disposé sur l’angle de la pyramide qui forme le fond du mausolée, sont de marbre blanc, la tombe est en marbre noir, le reste étant de marbre veiné, avec ornements primitivement dorés que le temps a fait disparaître… ». Extrait entièrement tiré de l’article de Mario Battistini, Il monumento sepolcrale degli Spinola nella Chiesa di Notre Dame de la Chapelle à Bruxelles, in Società Ligure di Storia Patria –biblioteca digitale- 2012, pp 54-59.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Images tirée de   http://balat.kikirpa.be/photo.php?path=X034099&objnr=20007998&nr=1 


 

Work Categories