Agostino Spinola (1624-1692)

(Doge de 1679 à 1681)

Fils du Sénateur Felice Spinola de la branche de Luccoli ainsi que Marquis d’Arquata, et de Maria Gentile. Descendant du célèbre Gherardo Spinola, Seigneur de Lucca et Tortona, de même que le précédant Doge Tomaso (1613). Il naît à Gênes en 1624.

Son nom est inscrit au Livre d’Or en 1634. Il épouse Pellegrina Dongo en 1646 qui lui donne un fils, Felice, qui poursuivit la lignée en s’unissant à Ippolita Spinola-Lussio.

Avant même son mariage, en 1642, il était aux affaires en tant que Magistrato degli Straordinari puis, en 1645, Commissario del Priamar à Savone. Les sources font état de certaines années de silence, peut-être parce qu’il est au service de la Banque de Saint Georges. En 1652 il fit partie de la Deputazione dell’Arsenale ; en 1653 et 1654 Gouverneur de Savone. Il est investit de la charge de Magistrato della Sanità au cours de l’épidémie de peste de 1656 – 1657 et, dans cette période difficile et tragique, il s’illustre par sa compétence et ses aptitudes. Après la peste il fut Capitaine de Bisagno, de Polcevera et de Sestri, puis Magistrato della Guerra. En 1665 il devient Ambassadeur à la cour d’Espagne, fonction qu’il occupe un an, mais qu’il assure à nouveau en 1667 pour d’autres affaires de la République. En tant qu’ambassadeur il fut chargé d’organiser l’escale de Marianna Infante d’Espagne dans son voyage vers l’Autriche, pour ses noces avec l’Empereur Leopold Ier. En 1672 il participa activement à la guerre contre le Duc de Savoie, aux côtés de son frère Gerolamo, Gouverneur de Savone. Il repoussèrent victorieusement les adversaires vers les fortifications des collines de Cadibona et Rocca Ferraira. Une fois l’ennemi vaincu, il fut en 1675 Sindacatore, et par la suite : Sénateur, Procurateur, Député à la Giunta Marina, directeur du Magistrato di Guerra, et enfin Magistrato dell’Annona.

Agostino Spinola est élevé au titre de Doge le 29 juillet 1679, quatre-vingtième de la succession biennale et cent quatorzième dans l’histoire de la République, prenant la suite de Giannettino Odone. Il alla au bout de son mandat le 29 juillet 1681 et Luca M. Invrea lui succéda.

Durant son dogat il est engagé dans les préparatifs de défense contre les Français qui commençaient alors à montrer les premiers signes d’hostilité, et pour se faire envoya un ambassadeur en Espagne afin d’entériner une aide armée.

Après son mandat il continua à participer à la vie publique de la cité comme Député de la Giunta di Marina et dans celle des Confini. Il meurt en 1692, et jusqu’à aujourd’hui on ne connaît pas son lieu de sépulture. On conserve toutefois un précieux portrait du peintre Gio. Enrico Vaymer.

En bref

(Doge de 1679 à 1681)

Fils du Sénateur Felice Spinola de la branche de Luccoli ainsi que Marquis d’Arquata, et de Maria Gentile. Descendant du célèbre Gherardo Spinola, Seigneur de Lucca et Tortona, de même que le précédant Doge Tomaso (1613). Il naît à Gênes en 1624.

Son nom est inscrit au Livre d’Or en 1634. Il épouse Pellegrina Dongo en 1646 qui lui donne un fils, Felice, qui poursuivit la lignée en s’unissant à Ippolita Spinola-Lussio.

Avant même son mariage, en 1642, il était aux affaires en tant que Magistrato degli Straordinari puis, en 1645, Commissario del Priamar à Savone. Les sources font état de certaines années de silence, peut-être parce qu’il est au service de la Banque de Saint Georges. En 1652 il fit partie de la Deputazione dell’Arsenale ; en 1653 et 1654 Gouverneur de Savone. Il est investit de la charge de Magistrato della Sanità au cours de l’épidémie de peste de 1656 – 1657 et, dans cette période difficile et tragique, il s’illustre par sa compétence et ses aptitudes. Après la peste il fut Capitaine de Bisagno, de Polcevera et de Sestri, puis Magistrato della Guerra. En 1665 il devient Ambassadeur à la cour d’Espagne, fonction qu’il occupe un an, mais qu’il assure à nouveau en 1667 pour d’autres affaires de la République. En tant qu’ambassadeur il fut chargé d’organiser l’escale de Marianna Infante d’Espagne dans son voyage vers l’Autriche, pour ses noces avec l’Empereur Leopold Ier. En 1672 il participa activement à la guerre contre le Duc de Savoie, aux côtés de son frère Gerolamo, Gouverneur de Savone. Il repoussèrent victorieusement les adversaires vers les fortifications des collines de Cadibona et Rocca Ferraira. Une fois l’ennemi vaincu, il fut en 1675 Sindacatore, et par la suite : Sénateur, Procurateur, Député à la Giunta Marina, directeur du Magistrato di Guerra, et enfin Magistrato dell’Annona.

Agostino Spinola est élevé au titre de Doge le 29 juillet 1679, quatre-vingtième de la succession biennale et cent quatorzième dans l’histoire de la République, prenant la suite de Giannettino Odone. Il alla au bout de son mandat le 29 juillet 1681 et Luca M. Invrea lui succéda.

Durant son dogat il est engagé dans les préparatifs de défense contre les Français qui commençaient alors à montrer les premiers signes d’hostilité, et pour se faire envoya un ambassadeur en Espagne afin d’entériner une aide armée.

Après son mandat il continua à participer à la vie publique de la cité comme Député de la Giunta di Marina et dans celle des Confini. Il meurt en 1692, et jusqu’à aujourd’hui on ne connaît pas son lieu de sépulture. On conserve toutefois un précieux portrait du peintre Gio. Enrico Vaymer (http://www.spinola.it/fr/work/portrait-du-doge-agostino-spinola-1679-1681/).

Work Categories