Cardinal Giorgio Spinola (1667-1739)

Gênes, 6 juin 1667 – Rome, 17 juin 1739

Giorgio Spinola est membre de la noble famille Spinola de San Luca, fils de Cristoforo Spinola et de Ersilia Centurione, fille du doge Giovanni Battista Centurione de Gênes.

Giorgio Spinola commence ses études au Collège jésuite Tolomei de Sienne où il se consacre à la littérature, et obtient par la suite le doctorat in utroque ure, le 18 août 1691 à Sienne.

1694    En décembre, référendaire du Tribunal Suprême de la Signature Apostolique.

1695     Prélat du pontife, vice-légat à Ferrare, et Consultore della Sacra Congregazione dell’Inquisizione Romana e Universale à la même période.

1696 – 1699    Gouverneur de Civitavecchia et Tolfa, et surintendant de Cornetto.

1701 – 1707    Gouverneur de Pérouse et de l’Ombrie.

1703 – 1706    Inquisiteur de Malte, puis sous-diacre et diacre.

1706    Ordination sacerdotale, il devient cette année précepteur co-bienfaiteur de l’Arcispedale De Santo Spirito de Sassia, Rome.

1711    Élu archevêque titulaire de Cesarea di Cappadocia, consacré évêque en l’église de Santo Spirito de Sassia à Rome. Nommé assistant au Trône pontifical en Espagne.

1713    Nonciature en Autriche.

1719    Créé cardinal prêtre lors du consistoire du 29 novembre 1719.

1721 Obtient la barrette de cardinal et le titre de Sant’Agnese hors les murs. Il participe ensuite au conclave qui élit le pape Innocent XIII.

1721 – 1724    Cardinal secrétaire d’État.

1724    Camerlingue du Sacré Collège des cardinaux. Préfet de la Sacra Congregazione dell’Immunità Ecclesiastica à partir du 4 juillet.

1727 – 1731    Légat à Bologne.

1730    Participe au conclave qui élit le pape Clément XII. Légat a latere pour les duchés de Parme et Piacenza.

1734   Opté pour le titre de Santa Maria in Trastevere.

1736 – 1737    Camerlingue de la Sainte Église Romaine en l’absence du cardinal Annibale Albani.

1737    Protecteur de la Congrégation des Camaldules, opté ensuite pour le titre de Santa Prassede.

1738    Il passe à l’Ordre des évêques et au Siège suburbicaire de Palestrina.

Il meurt le 17 janvier 1739 à 9h00, à Rome. Sa dépouille est exposée en l’église Sant’Ignazio de Rome, où eurent lieu le 19 janvier ses funérailles, cérémonie après laquelle il fut transféré en l’église San Salvatore alle Coppelle où il est inhumé. Son frère et légataire universel, Felice Spinola, érigea à sa mémoire un monument de marbre à son effigie ainsi qu’une épigraphe pour en célébrer le prestige et le génie.

Librement adapté de  www.wikipedia.org

Images extraite de http://www.beweb.chiesacattolica.it/benistorici/bene/3917541/Ambito+bolognese+sec.+XVIII,+Card.+Giorgio+Spinola 

En bref

Gênes, 6 juin 1667 – Rome, 17 juin 1739

Giorgio Spinola est membre de la noble famille Spinola de San Luca, fils de Cristoforo Spinola et de Ersilia Centurione, fille du doge Giovanni Battista Centurione de Gênes.

Giorgio Spinola commence ses études au Collège jésuite Tolomei de Sienne où il se consacre à la littérature, et obtient par la suite le doctorat in utroque ure, le 18 août 1691 à Sienne.

1694    En décembre, référendaire du Tribunal Suprême de la Signature Apostolique.

1695     Prélat du pontife, vice-légat à Ferrare, et Consultore della Sacra Congregazione dell’Inquisizione Romana e Universale à la même période.

1696 – 1699    Gouverneur de Civitavecchia et Tolfa, et surintendant de Cornetto.

1701 – 1707    Gouverneur de Pérouse et de l’Ombrie.

1703 – 1706    Inquisiteur de Malte, puis sous-diacre et diacre.

1706    Ordination sacerdotale, il devient cette année précepteur co-bienfaiteur de l’Arcispedale De Santo Spirito de Sassia, Rome.

1711    Élu archevêque titulaire de Cesarea di Cappadocia, consacré évêque en l’église de Santo Spirito de Sassia à Rome. Nommé assistant au Trône pontifical en Espagne.

1713    Nonciature en Autriche.

1719    Créé cardinal prêtre lors du consistoire du 29 novembre 1719.

1721 Obtient la barrette de cardinal et le titre de Sant’Agnese hors les murs. Il participe ensuite au conclave qui élit le pape Innocent XIII.

1721 – 1724    Cardinal secrétaire d’État.

1724    Camerlingue du Sacré Collège des cardinaux. Préfet de la Sacra Congregazione dell’Immunità Ecclesiastica à partir du 4 juillet.

1727 – 1731    Légat à Bologne.

1730    Participe au conclave qui élit le pape Clément XII. Légat a latere pour les duchés de Parme et Piacenza.

1734   Opté pour le titre de Santa Maria in Trastevere.

1736 – 1737    Camerlingue de la Sainte Église Romaine en l’absence du cardinal Annibale Albani.

1737    Protecteur de la Congrégation des Camaldules, opté ensuite pour le titre de Santa Prassede.

1738    Il passe à l’Ordre des évêques et au Siège suburbicaire de Palestrina.

Il meurt le 17 janvier 1739 à 9h00, à Rome. Sa dépouille est exposée en l’église Sant’Ignazio de Rome, où eurent lieu le 19 janvier ses funérailles, cérémonie après laquelle il fut transféré en l’église San Salvatore alle Coppelle où il est inhumé. Son frère et légataire universel, Felice Spinola, érigea à sa mémoire un monument de marbre à son effigie ainsi qu’une épigraphe pour en célébrer le prestige et le génie.

Librement adapté de www.wikipedia.org

Images extraite de http://www.beweb.chiesacattolica.it/benistorici/bene/3917541/Ambito+bolognese+sec.+XVIII,+Card.+Giorgio+Spinola 

Work Categories