EGLISE ET MONASTERE SANTA CATERINA D’ALESSANDRIA (XIVe siècle)

Domenico Piaggio, Facciata della Chiesa di Santa Caterina d’Alessandria, c’est de: Epitaphia, sepulcra et inscriptiones cum stemmatibus, marmorea et lapidea existentia in Ecclesiis GenuensibusTomo IV, Manoscritto, vers 1720

Le texte appartient à la Bibliothèque Civique Berio de Gênes, qui est remercié pour la concession douce.

Référence Internet:

http://www.e-corpus.org/ita/notices/10739-Epitaphia-sepulcra-et-inscriptiones-cum-stemmatibus-marmorea-et-lapidea-existentia-in-Ecclesiis-Genuensibus-%5BTomo-IV%5D-.html

Supprimé en 1799 et définitivement démoli en 1830

Situés dans la Salita Santa Caterina, en lieux et places des n° 6, 8 et 10 actuels

en bref

Domenico Piaggio, Facciata della Chiesa di Santa Caterina d’Alessandria, c’est de: Epitaphia, sepulcra et inscriptiones cum stemmatibus, marmorea et lapidea existentia in Ecclesiis GenuensibusTomo IV, Manoscritto, vers 1720

Le texte appartient à la Bibliothèque Civique Berio de Gênes, qui est remercié pour la concession douce.

Référence sur Internet:

http://www.e-corpus.org/ita/notices/10739-Epitaphia-sepulcra-et-inscriptiones-cum-stemmatibus-marmorea-et-lapidea-existentia-in-Ecclesiis-Genuensibus-%5BTomo-IV%5D-.html

Supprimé en 1799 et définitivement démoli en 1830

Situés dans la Salita Santa Caterina, en lieux et places des n° 6, 8 et 10 actuels

Santa Caterina était importante car elle représentait l’Eglise des Spinola de Luccoli, bien que toujours indépendante et régie tout d’abord par les Clarisses puis par les Bénédictins. Sur la façade de l’église chrétienne une fresque représentait les armoiries de la famille et sur la porte était rappelé l’héraldique avec épigraphe commémorative qui mentionnait certains membres de la noble maison.

Parmi les plus importants personnages Spinola liés à Santa Caterina nous trouvons : Corrado Spinola, avec pierre tombale indiquant son titre de Capitaine et Seigneur de Gênes (1304). Luca Spinola, doge de 1551 à 1553, qui fut enterré (1562) dans la chapelle dont il avait le patronage, dédié à San Benedetto. Il fit exécuter le remarquable retable avec les Saints Benedetto (titulaire de l’Ordre), Giovanni Battista (Protecteur de la cité) et Luca (Saint homonyme), œuvre réalisée par Luca Cambiaso, peinture encore exposée aujourd’hui dans le baptistère de San Giovanni il Vecchio de la Cathédrale de Gênes. Le Cardinal Giulio Spinola enterré en 1691 à Rome en l’église Sant’Andrea al Quirinale, qui avait un cénotaphe (1666) à Santa Caterina dans la chapelle de Santa Gertrude et, enfin, l’Archevêque de Gênes Giovanni Battista Spinola, reposant dans la chapelle de la Beata Vergine di Monserrato, patronne de sa famille (1704).

Luca Cambiaso, Santi Benedetto, Giovanni Battista e Luca.

voir le site http://www.arteantica.eu/opera-omnia/cambiaso_luca_luchetto_da_genova-00003975.html

dessous, généalogie du doge Luca Spinola

histoire

L’église fut érigée dans l’actuelle Salita Santa Catarina. La première pierre fut posée, sur mandat du Pape Grégoire IX, le 21 décembre 1228 par l’archevêque de Gênes Ottone Ghiglini et fondée par les Clarisses. En 1443, les religieuses de Santa Caterina, ayant des différents avec les prélats de leur Ordre, changèrent d’habit et de règle pour celle de Saint Benoît. Avec le décret du 18 septembre 1515 des Padri del Comune, les Bénédictins obtinrent alors le droit d’occuper le terrain situé au sommet de Luccoli. Immédiatement ils refirent de toutes pièces église et couvent, avec la grande approbation de la famille Spinola. Sur la porte de l’église se trouvaient ses nobles armoiries et l’épigraphe suivante : AERE SPINULORUM FAMILIAR. DE LUCULO – GUBERNATORIBUS OBERTO PAULI PAULO – GREGORII ET FEDERICO JO. JACOBI. En 1522, le notaire Antonio Pastorino enregistre le contrat entre les artistes Bernardino Fassolo et Antonio Semino, et Giovanni Battista Spinola pour peindre la chapelle de San Giovanni Battista dans ladite église. Les Spinola érigèrent de plus un grand  mausolée in cornu epistolae avec inscriptions narrant leurs gloires. L’église fut achevée en 1530.

Le 11 septembre 1638, lors de la fête civile dite de l’Union, le reconnu P. Fabio Ambrogio Spinola de la Compagnie de Jésus prononça, en présence du Doge, l’oraison commémorative intitulée La Corona Reale. Le 17 mars 1799, le gouvernement démocratique de Gênes ordonna aux moines bénédictins de vider les lieux et de se regrouper à San Nicolò del Boschetto à Polcevera, et donc supprima l’église et le monastère. Celui-ci fut vendu à des particuliers par le gouvernement français et transformé en habitations ; L’église, en partie détruite, est concédée aux Grecs Schismatiques, appelé Scarabuccini, qui l’occupèrent jusqu’en 1805. Autour de 1830, des immeubles surgirent de cette zone, encore visibles aujourd’hui.

Texte de Giuseppe Marcenaro, Francesco Repetto, Dizionario delle Chiese di Genova, vol. II, Edizioni Tolozzi, Gênes 1974.

description

La description de l’ancienne église de S. Caterina, c’est-à-dire celle fondée en 1228, qui va jusqu’au début du XVIe siècle, ne nous est pas parvenue. En revanche, nous disposons de celle de tout le complexe tel qu’il se présentait à la fin du XVIIe, chez Gervasi, ainsi que la description de l’église tel qu’elle était à la moitié du XVIIIe chez Ratti (1780) et chez Olivieri (1764). Enfin le monastère, grand, superbe et bien aéré, recélait à l’intérieur un cloître d’assez bonne grandeur, dont les murs étaient peints de portraits des Saints, Evêques et Cardinaux de l’Ordre des Bénédictins.

Texte de Giuseppe Marcenaro, Francesco Repetto, Dizionario delle Chiese di Genova, vol. II, Edizioni Tolozzi, Gênes 1974.

decoration

On recensait cinq nobles chapelles Spinola : la chapelle San Benedetto des seigneurs Giovanni Battista et Mauro ; la chapelle de Santa Caterina, de Santa Gertrude, et enfin la chapelle et l’oratoire de Nostra Signora del Monserrato.

Voici la description décorative des cinq chapelles Spinola.

Chapelle San Benedetto : érigée par le Doge Luca Spinola, où il fut enterré. Peinte par Luca Cambiaso avec certaines histoires de la Vie de Saint Benoît. Derrière l’autel, peinture à l’huile du même Cambiaso avec les Saints Benedetto, Battista et Luca, transportée dans le dôme de San Lorenzo, où vers 1953 elle fut placée dans le baptistère. Cambiaso sculpta la petite figure du crucifix et des Saints Benedetto et Luca.

Chapelle des Saints Giovanni Battista et Mauro : avec les Saints Gio. Battista, Benedetto et Mauro en contemplation devant la Vierge présentée au Temple, par Sarzana ; fresques de la voûte avec la Vergine Assunta del Benso (encore visibles sur la calotte de la chapelle dans un appartement du palais, au n°8 de la Salita de Santa Caterina). En 1865, le tableau de Sarzana était à Santa Marta, sur le premier autel à gauche. Cette chapelle Spinola devint propriété de Don Giovanni Carnejo Aleman, envoyé du Roi d’Espagne.

Chapelle de Santa Caterina : tableau du Mariage de Santa Caterina par Pietro Sorri.

Chapelle de Santa Gertrude : tableau de Santa Gertrude appelée par Notre Seigneur de Giovanni Battista Carbone. Elle recélait le cénotaphe du Cardinal Giulio Spinola et de son frère Francesco, sculpté par Baratta.

Chapelle et Oratoire de Nostra Signora de Monserrato : Recélait une statue érigée en 1639 par Marcantonio Poggio. L’Archevêque de Gênes Giovanni Battista Spinola repose dans cette chapelle.

Texte de Giuseppe Marcenaro, Francesco Repetto, Dizionario delle Chiese di Genova, vol. II, Edizioni Tolozzi, Gênes 1974.

bibliographie

  • Giuseppe Marcenaro, Francesco Repetto, Dizionario delle Chiese di Genova, vol. II, Edizioni Tolozzi, Genova 1974
  • Massimo Gervasi, Origine degli monasteri della Congregazione Cassinese colle notizie degl’uomini illustri, giurisdizioni spirituali e temporali, n° de monaci d’ogni monastero, che alimentano etc., Ms. anno 1695-98, nel monastero di San Benedetto di Polirone
  • Carlo Giuseppe Ratti, Instruzione di quanto può vedersi di più bello in Genova in pittura, scultura ed architettura, Genova 1780
  • Tommaso Maria Olivieri, Genova Sacra nelle sue chiese, monisteri, luoghi pii, ecc. ecc., Ms. anno 1764-1784, nella Biblioteca-Archivio Provinciale dei Padri Cappuccini di Genova
  • Domenico Piaggio, Ephitaphia, sepulcra et inscriptiones cum stemmatibus, marmorea et lapidea existentia in Ecclesiis Genuensibus, tomo IV, Ms. anno 1701
Work Categories