Palazzo de Luciano Spinola (1472)

Désignation Spinola : Palazzo Luciano Spinola
Nom actuel : Palazzo Spinola Pignone
Adresse : Salita Santa Catarina, 2 – Gênes
Propriétaire actuel : particulier
État de conservation : Il reste peu de l’ancienne demeure, récemment (2011) l’intérieur a été entièrement rénové.
Accessibilité : extérieure uniquement
Année de construction : 1472
Architecte : inconnu

En bref

Désignation Spinola : Palazzo Luciano Spinola
Nom actuel : Palazzo Spinola Pignone
Adresse : Salita Santa Catarina, 2 – Gênes
Propriétaire actuel : particulier
État de conservation : Il reste peu de l’ancienne demeure, récemment (2011) l’intérieur a été entièrement rénové.
Accessibilité : extérieure uniquement
Année de construction : 1472
Architecte : inconnu

Détails

Ce fut Luciano Spinola, fils de Carlo et descendant de Tommaso, un des neufs fils de Guglielmo Spinola premier résident de Luccoli, qui décida la refondation du palazzo, la plaçant sur  une construction antérieure. Étant donné qu’il ne s’agit pas d’une création ex-nihilo, de nombreuses améliorations se sont succédées au fil du temps. Le palazzo appartient à la famille Spinola jusqu’au XIXe siècle quand, à la suite d’un désaccord entre héritiers, il est divisé et vendu à des particuliers.

On y voit une représentation du blason des Spinola datant du second XVe siècle, réalisé en pierre de Promontorio, avec en relief  le casque emplumé et les initiales de son illustre propriétaire, L S, pour Luciano Spinola. Les fresques des bords de la façade, mises à jour lors d’une récente restauration, datent, elles, du XVIe siècle et sont inspirées des décorations du maniérisme tardif. Vers la fin du XVIIIe la demeure devient une riche source de revenu locatif, et ainsi divisée en deux appartements : le premier en haut de l’escalier principal, et le second à l’étage noble constitué de deux mezzanines, inférieure et supérieure.

La famille Pignone en fit l’acquisition en 1875 et l’enrichirent par des travaux d’excellence. Y travaillèrent l’architecte Luigi Rovelli et le peintre Nicolò Barabino. Malheureusement le palazzo essuya le bombardement de 1942, qui causa la destruction de l’intérieur et la perte des décorations de l’étage noble dans son ensemble. La reconstruction d’après-guerre ne fut pas fidèle à l’originale, à tel point que le salon qui comportait une hauteur sous plafond vertigineuse, avec double ordre de fenêtres superposées, fut rabaissé pour aménager de nouvelles pièces mezzanines.

(Librement adapté de Silvia Melogno, cf. bibliographie du site.)

bibliographie

  • Alizeri F., Guida artistica per la città di Genova, Genova 1846-1847
  • Alizeri F., Guida illustrativa del cittadino e del forestiero per la città di Genova e sue adiacenze, Genova 1875
  • Mantelli R., Ravera M., Palazzo Spinola Pignone di Salita Santa Caterina in Genova, Genova 1997
  • Poggi P., Luigi Rovelli, Tesi di Laurea in Storia dell’Architettura Contemporanea, Facoltà di Architettura dell’Università di Genova
  • Poleggi E. (a cura di), Una reggia repubblicana. Atlante dei palazzi di Genova 1576-1664, Torino 1998, p. 191
  • Poleggi E. e F. (a cura di), Descrizione della città di Genova da un anonimo del 1818, Genova 1974
  • Pomella G. (a cura di) fotografie di Tambuscio P., Palazzi dei Rolli, Genova 2003, p. 21
  • Ratti C.G., Instruzione di quanto può vedersi di più bello in Genova in pittura, scultura ed architettura, Genova 1780

 

 

Work Categories