Paolo Spinola (1929-2005)

(Torino 1929 – Tassarollo, Al, 2005)

Il commence à travailler dès l’âge de dix-neuf ans à Rome comme assistant réalisateur et scénariste. Encore très jeune, il collabore avec les réalisateurs les plus célèbres de l’époque tels Fellini, Bertolucci, Antonioni, Ferreri, et devient  le collaborateur et l’ami du scénariste Sergio Amidei, ainsi que de nombreux écrivains, journalistes et artistes de l’époque.

Ses quatre films explorent de nouvelles voies dans le cinéma italien, se basant sur l’introspection psychanalytique des personnages et des situations, dans une réalisation inédite. Spinola est aidé en cela par le psychanalyste Bellanova.

En 1964, LA FUGA, son premier film, aborde de manière courageuse l’analyse d’une névrose. L’œuvre, innovante, fut primée et connu le succès.

Suivit L’ESTATE en 1966, portrait d’une relation entre une mère, son compagnon, et sa fille adolescente.

En 1969 il réalise LA DONNA INVISIBILE, inspiré d’un récit de Moravia, qui présente une crise conjugale qui a pour point de départ l’incorporéité de la femme.

Son dernier film est IL GIORNO ALLA FINE DI OTTOBRE, l’histoire d’une rencontre d’un jour sur fond des mouvements politiques de 1968.

Au milieu des années soixante-dix il quitte le monde du cinéma pour se consacrer au domaine viticole CASTELLO DI TASSAROLLO, propriété de la famille Spinola, dans la zone de GAVI dans le Piémont, et commence une longue expérimentation de la vinification de grands vins, distribués et primés à travers le monde. Le domaine est aujourd’hui dirigé par sa fille, Massimiliana Spinola.

in breve

(Torino 1929 – Tassarollo, Al, 2005)

Il commence à travailler dès l’âge de dix-neuf ans à Rome comme assistant réalisateur et scénariste. Encore très jeune, il collabore avec les réalisateurs les plus célèbres de l’époque tels Fellini, Bertolucci, Antonioni, Ferreri, et devient  le collaborateur et l’ami du scénariste Sergio Amidei, ainsi que de nombreux écrivains, journalistes et artistes de l’époque.

Ses quatre films explorent de nouvelles voies dans le cinéma italien, se basant sur l’introspection psychanalytique des personnages et des situations, dans une réalisation inédite. Spinola est aidé en cela par le psychanalyste Bellanova.

En 1964, LA FUGA, son premier film, aborde de manière courageuse l’analyse d’une névrose. L’œuvre, innovante, fut primée et connu le succès.

Suivit L’ESTATE en 1966, portrait d’une relation entre une mère, son compagnon, et sa fille adolescente.

En 1969 il réalise LA DONNA INVISIBILE, inspiré d’un récit de Moravia, qui présente une crise conjugale qui a pour point de départ l’incorporéité de la femme.

Son dernier film est IL GIORNO ALLA FINE DI OTTOBRE, l’histoire d’une rencontre d’un jour sur fond des mouvements politiques de 1968.

Au milieu des années soixante-dix il quitte le monde du cinéma pour se consacrer au domaine viticole CASTELLO DI TASSAROLO, propriété de la famille Spinola, dans la zone de GAVI dans le Piémont, et commence une longue expérimentation de la vinification de grands vins, distribués et primés à travers le monde. Le domaine est aujourd’hui dirigé par sa fille, Massimiliana Spinola.

Work Categories