Tomaso Spinola (1557-1631)

(Doge de 1613 à 1615)

Fils d’Antonio Spinola de la branche de Luccoli et de Faustina Doria. Descendant du Célèbre Gherardo Spinola, Seigneur de Lucca et Tortona, il naît à Gênes autour de 1557.

Il épouse Delia Spinola, fille du Magnifique Giuliano, qui le fait père de treize enfants, huit fils et cinq filles, dont trois se firent nonnes, alors que Francesco Maria devint Théatin et fut pendant dix ans Évêque de Savone. Les autres poursuivirent la noble lignée. Les chroniques le disent particulièrement dévoué à sa famille, et lors de la peste de 1579 – 1580, il décide d’amener les siens loin de leurs foyers citadins, se refugiant dans la Villa de Castagna, propriété d’Oberto Spinola, pour échapper à l’épidémie et leur offrir protection.

En 1577, à seulement vingt ans, il était déjà Capitaine des Galères mais plusieurs années passèrent avant de le voir pleinement au service de la République. En 1596 – 1597 il assura sa première charge de Gouverneur à Savone ; de retour à Gênes il fut Magistrato des Straordinari et, deux plus tard, Magistrato dell’Abondanza, et la même année Sindacatore dell’Oltregiogo. En 1600, il fut Commissaire de Savone et l’année suivante Sindacatore della Riviera de Ponente, Capitaine de Chiavari en 1604. En 1605 il devient Sénateur et Procurateur de la République. En 1609 il est magistrat de la Misericordia, et l’année suivante Capitaine de Valpolcevera et Commissaire contre les bandits dans la même vallée. Il reste Gouverneur de la République jusqu’à sa nomination au dogat.

Il y parvint le 21 avril 1613, quarante cinquième dans la succession biennale et soixante dix-neuvième de l’histoire de la République, prenant la suite d’Alessandro Giustiniani-Longo. Il va au bout de son mandat, le 21 avril 1615, et lui succède Bernardo Clavarezza.

Son élection fut troublée car il n’eut la charge qu’avec un écart de six voix contre son rival Ambrogio Doria. Il eut donc le mérite d’avoir affaibli l’influence et l’ingérence autoritaire des Princes Doria au sein de la Res Publica.

Heureusement son mandat fut pacifique, marqué toutefois par la tempête qui endommagea gravement le port le 11 novembre 1614. Le Doge donna immédiatement des instructions aux Conservatori del Mare de pourvoir aux travaux de restauration des pontons et des darses.

Une fois son mandat terminé il eut d’autres charges de la République de Gênes, il est enfin honoré de la charge de Procurateur Perpétuel. Il meurt en 1631 et est inhumé dans sa chapelle en l’église Santa Catarina de Gênes.

Antique Savone, image tirée de http://xoomer.virgilio.it/veruska.77/savonaarte.htm 

En bref

(Doge de 1613 à 1615)

Fils d’Antonio Spinola de la branche de Luccoli et de Faustina Doria. Descendant du Célèbre Gherardo Spinola, Seigneur de Lucca et Tortona, il naît à Gênes autour de 1557.

Il épouse Delia Spinola, fille du Magnifique Giuliano, qui le fait père de treize enfants, huit fils et cinq filles, dont trois se firent nonnes, alors que Francesco Maria devint Théatin et fut pendant dix ans Évêque de Savone. Les autres poursuivirent la noble lignée. Les chroniques le disent particulièrement dévoué à sa famille, et lors de la peste de 1579 – 1580, il décide d’amener les siens loin de leurs foyers citadins, se refugiant dans la Villa de Castagna, propriété d’Oberto Spinola, pour échapper à l’épidémie et leur offrir protection.

En 1577, à seulement vingt ans, il était déjà Capitaine des Galères mais plusieurs années passèrent avant de le voir pleinement au service de la République. En 1596 – 1597 il assura sa première charge de Gouverneur à Savone ; de retour à Gênes il fut Magistrato des Straordinari et, deux plus tard, Magistrato dell’Abondanza, et la même année Sindacatore dell’Oltregiogo. En 1600, il fut Commissaire de Savone et l’année suivante Sindacatore della Riviera de Ponente, Capitaine de Chiavari en 1604. En 1605 il devient Sénateur et Procurateur de la République. En 1609 il est magistrat de la Misericordia, et l’année suivante Capitaine de Valpolcevera et Commissaire contre les bandits dans la même vallée. Il reste Gouverneur de la République jusqu’à sa nomination au dogat.

Il y parvint le 21 avril 1613, quarante cinquième dans la succession biennale et soixante dix-neuvième de l’histoire de la République, prenant la suite d’Alessandro Giustiniani-Longo. Il va au bout de son mandat, le 21 avril 1615, et lui succède Bernardo Clavarezza.

Son élection fut troublée car il n’eut la charge qu’avec un écart de six voix contre son rival Ambrogio Doria. Il eut donc le mérite d’avoir affaibli l’influence et l’ingérence autoritaire des Princes Doria au sein de la Res Publica.

Heureusement son mandat fut pacifique, marqué toutefois par la tempête qui endommagea gravement le port le 11 novembre 1614. Le Doge donna immédiatement des instructions aux Conservatori del Mare de pourvoir aux travaux de restauration des pontons et des darses.

Une fois son mandat terminé il eut d’autres charges de la République de Gênes, il est enfin honoré de la charge de Procurateur Perpétuel. Il meurt en 1631 et est inhumé dans sa chapelle en l’église Santa Catarina de Gênes.

Antique Savone, image tirée de http://xoomer.virgilio.it/veruska.77/savonaarte.htm 

Work Categories