Alessandro Spinola (1589-1676)

(Doge de 1654 à 1656)

Fils d’Andrea Spinola de la branche de Luccoli, et de Brigida Lomellini. Il naît le premier mai 1589 et est inscrit au Livre d’Or en 1612.

Il épouse Cecilia Sauli di Lorenzo, qui lui donna cinq enfants, un fils, Andrea et quatre filles ; Anna Maria épousa Stefano Lomellini, les autres entrèrent dans les Ordres.

Très jeune, à seulement vingt-trois ans, il fut choisi pour accueillir et assister le Prince Castiglioni, Ambassadeur de l’Empereur à la cour d’Espagne, alors en visite à Gênes. Le choix ne fut pas un hasard, au regard de son bel aspect et son caractère aimable, qualités louées dans plusieurs écrits. En 1613 il débuta sa carrière d’homme d’État, avec l’attribution de la charge de Protettore dei Carcerati Poveri, puis celle de Magistrato degli Straordinari. 1622 il fut Commissario d’Armi dans l’armée de la République ; en 1623 Capitaine de Rapallo et l’année suivante Magistrato della Moneta. En 1625, au cours de la guerre contre le Duché de Savoie, il eut la coûteuse charge de l’approvisionnement d’État, et ensuite il devint Commissario d’Armi de la Riviera Ponente. En 1631 il fut Magistrato dei Provvisori dell’Olio.  En 1634, il fut nommé Gouverneur de la République, et durant les sept années suivantes, au cours desquelles sur parcours est flou, il est Conservatore delle Leggi, Magistrat delle Guerra. En 1642, Magistrato degli Inquisitori chargé des finances, en 1652 Protettore de Pammatone et en 1654, Magistrato dell’Annona et Abbondanza.

Alessandro Spinola accède au titre de Doge le 9 octobre 1654, soixante-septième de la succession biennale et cent unième dans l’histoire de la République, suivant le dogat de Gerolamo De Franchi. Il alla au terme de son mandat le 9 octobre 1656 et Giulio Sauli lui succéda.

Son couronnement fut célébré par l’Évêque de Savona Francesco Maria Spinola, en l’absence du Cardinal Durazzo.

Son mandat se distingue par la décision de poursuivre les travaux de construction du magnifique Albergo dei Poveri, et, par son intervention, les Barnabites entrèrent en possession du monastère de San Bartolomeo degli Armeni. Il mena bataille contre les corsaires barbaresques et les pirates français, et il s’opposa, enfin, aux Chevaliers de l’Ordre de Malte, pour leur manque de respect à l’encontre du drapeau de la République.

Après son dogat il fut immédiatement déclaré Procurateur Perpétuel et assuma d’autres charges, mais l’évènement le plus grave fut l’apparition de la peste. Il mourut, soit par contagion, soit d’une autre maladie, le 15 janvier 1676 et reçu sa sépulture dans la Chapelle de la Nativité de San Francesco di Castelletto.

 

in breve

(Doge de 1654 à 1656)

Fils d’Andrea Spinola de la branche de Luccoli, et de Brigida Lomellini. Il naît le premier mai 1589 et est inscrit au Livre d’Or en 1612.

Il épouse Cecilia Sauli di Lorenzo, qui lui donna cinq enfants, un fils, Andrea et quatre filles ; Anna Maria épousa Stefano Lomellini, les autres entrèrent dans les Ordres.

Très jeune, à seulement vingt-trois ans, il fut choisi pour accueillir et assister le Prince Castiglioni, Ambassadeur de l’Empereur à la cour d’Espagne, alors en visite à Gênes. Le choix ne fut pas un hasard, au regard de son bel aspect et son caractère aimable, qualités louées dans plusieurs écrits. En 1613 il débuta sa carrière d’homme d’État, avec l’attribution de la charge de Protettore dei Carcerati Poveri, puis celle de Magistrato degli Straordinari. 1622 il fut Commissario d’Armi dans l’armée de la République ; en 1623 Capitaine de Rapallo et l’année suivante Magistrato della Moneta. En 1625, au cours de la guerre contre le Duché de Savoie, il eut la coûteuse charge de l’approvisionnement d’État, et ensuite il devint Commissario d’Armi de la Riviera Ponente. En 1631 il fut Magistrato dei Provvisori dell’Olio.  En 1634, il fut nommé Gouverneur de la République, et durant les sept années suivantes, au cours desquelles sur parcours est flou, il est Conservatore delle Leggi, Magistrat delle Guerra. En 1642, Magistrato degli Inquisitori chargé des finances, en 1652 Protettore de Pammatone et en 1654, Magistrato dell’Annona et Abbondanza.

Alessandro Spinola accède au titre de Doge le 9 octobre 1654, soixante-septième de la succession biennale et cent unième dans l’histoire de la République, suivant le dogat de Gerolamo De Franchi. Il alla au terme de son mandat le 9 octobre 1656 et Giulio Sauli lui succéda.

Son couronnement fut célébré par l’Évêque de Savona Francesco Maria Spinola, en l’absence du Cardinal Durazzo.

Son mandat se distingue par la décision de poursuivre les travaux de construction du magnifique Albergo dei Poveri, et, par son intervention, les Barnabites entrèrent en possession du monastère de San Bartolomeo degli Armeni. Il mena bataille contre les corsaires barbaresques et les pirates français, et il s’opposa, enfin, aux Chevaliers de l’Ordre de Malte, pour leur manque de respect à l’encontre du drapeau de la République.

Après son dogat il fut immédiatement déclaré Procurateur Perpétuel et assuma d’autres charges, mais l’évènement le plus grave fut l’apparition de la peste. Il mourut, soit par contagion, soit d’une autre maladie, le 15 janvier 1676 et reçu sa sépulture dans la Chapelle de la Nativité de San Francesco di Castelletto.

 

ritratto del Doge Alessandro Spinola

ritratto del Doge Alessandro Spinola

Work Categories