Filippo Parodi naît à Gênes en1630. Sculpteur italien, il est un représentant de la période baroque.
Dans sa jeunesse il débute comme tailleur sur bois, se formant dans l’atelier d’un menuisier. Comprenant les dons du jeune homme, Domenico Piola lui obtient de nombreux engagements auprès de la noblesse génoise et le pousse à se consacrer à la sculpture. Soutenu financièrement par une de ses sœurs, il se rend à Rome où il devient l’élève du Bernin.
Il a l’occasion d’admirer en personne les œuvres et le style du sculpteur français Pierre Puget, présent à Gênes de 1661 à 1668, et d’en être influencé singulièrement. Ainsi, et malgré un âge déjà avancé, Filippo Parodi s’éloigne progressivement de la sculpture sur bois pour travailler le marbre. Il s’impose donc comme le principal sculpteur de la Gênes baroque après le départ de l’artiste français.
Il réalise de nombreuses œuvres pour les familles nobles de Gênes, dont la statue de la Vergine con Angeli de l’église de San Luca. Il loue ses services également à Venise et Padoue.
On compte parmi ses élèves d’assez bons sculpteurs dont son gendre Giacomo Antonio Ponsonelli, Andrea Brustolon, Francesco Biggi, Domenico Garibaldo, Bernardo Schiaffino et surtout Angelo de Rossi, qui dans certaines de ses œuvres parvient à égaler le maître.
Son fils Domenico (1668-1740), apprenti de Sebastiano Bombelli puis de Carlo Maratta et Paolo Gerolamo Piola, fut un peintre important. Il hérita de l’atelier paternel, à cette époque le plus important de Gênes, et le développa avec l’aide de Biggi.
Filippo Parodi meurt en 1702, il est inhumé dans l’église de San Teodoro.

Entièrement tiré de https://it.wikipedia.org/wiki/Filippo_Parodi