Eglise et Couvent De Sant’Anna, Chapelles Spinola

Eglise et Couvent De Sant’Anna, Chapelles Spinola

1584

Frati Carmelitani Scalzi
Adresse
Eglise et Couvent De Sant’Anna
Piazza Sant’Anna – Gênes Castelletto

MISE EN GARDE

Sur le site spinola.it nous travaillons à la révision de tous les répertoires.
Beaucoup d’entre eux doivent encore être mis à jour dans le contenu et la mise en forme.

Sommaire

L’Eglise de Sant’Anna fait partie du plus grand complexe des Carmes et accueille deux chapelles Spinola : celle de Sant’Andrea et celle de la Madonna del Carmine. Cette dernière fut commandée par Claudio Spinola autour de 1618, et achevée en 1654. De récentes études ont pu confirmer l’appartenance de ce personnage à la branche des Spinola de San Luca, Seigneurs de Cassano.
Nous remercions le Couvent de Sant’Anna pour cette aimable collaboration. 

Lieu

Lieu

Eglise et Couvent De Sant’Anna, Chapelles Spinola

Piazza Sant’Anna
Gênes

Histoire

Un témoignage écrit de 1263 atteste de l’existence d’une chapelle dédiée à la Sainte située dans la localité de Bachernia del Monte Peraldo. En 1584, est érigée une église qui prend le titre de premier couvent édifié par les Carmes Déchaux hors d’Espagne.
Les Carmes Déchaux ouvrirent deux autres couvents dans la cité : celui de Santa Maria della Sanità et celui de San Carlo sur la via Balbi. De nombreux membres des principales familles génoises y entrèrent, tels les Spinola, Durazzo, Rivarola, Pallavicini, Doria, Giustiniani, Costaguta. On compte parmi ses bienfaiteurs et amis le célèbre capitaine Ambrogio Spinola.

Décoration

La Chapelle de la Madonna del Carmine : fut entièrement payée par Claudio Spinola en 1618. En 1621, y fut transporté le corps de Pirro, frère de Claudio,  préfet génois de la flotte espagnole, mort à Naples en 1620. En 1622, ce fut au tour de Nicola, autre frère de Claudio. En 1647, Lazzaro, fils de Claudio, Abbé de Crémone, mourut à Rome à l’âge de vingt-trois ans. Ses cendres y seront transférées à une époque imprécise.
En 1654, Maria Aste, femme de Claudio, y est enterrée. Cet événement coïncide probablement avec la fin des travaux, puisque l’épigraphe entourant la pierre tombale, avec les armoiries de la famille au centre de la dalle, porte cette même date.

La Chapelle de Sant’Andrea : anciennement consacrée à Sant’Elia, sous le patronage Spinola, elle était plus particulièrement liée au nom de Silvio Spinola. Constituée dans sa forme actuelle autour de 1612, elle recèle un bel autel baroque, daté autour de 1616. Il porte en guise de retable une toile de Domenico Fiasella, dit le Sarzana (1589-1669), représentant Sant’Andrea se rendant au Martyr. Sur les murs latéraux on trouve deux tableaux, dont à droite Judith et Holopherne, attribué à Fiasella autour de 1617. La voûte fut parée de fresques au XVIIIe siècle.

Bibliographie

  • Giuseppe Marcenaro, Francesco Repetto, Dizionario delle Chiese di Genova, vol. I, Edizioni Tolozzi, Genova 1974
  • Lauro Magnani (a cura di), Chiesa di Sant’Anna, Guide di Genova, n.90, Sagep, Genova 1979
  • AA.VV., Chiese di Genova, n. 8, Sagep, Genova 1986
  • Elena Parma Armani, Maria Clelia Galassi, Artisti e artigiani del marmo dal Cinquecento al Seicento, in AA.VV., La scultura a Genova e in Liguria dal Seicento al primo Novecento, Vol. II, pp. 43-45, Genova 1988